MISSION DE COORDINATION SSI

UNE MISSION OBLIGATOIRE

Les normes françaises définissent précisément le cadre de la mission de coordination SSI dans le chapitre 5.3 de la norme NFS 61-931 et les chapitres 14 et 16 de la norme NFS 61-932 de décembre 2008.

La mission de coordination SSI fait donc partie intégrante des normes SSI. Le corollaire est que tout établissement voulant installer un SSI (quel que soit son type) conformément aux normes en vigueurs, s'impose de fait une mission de coordination SSI.

 

 

BUT DE LA MISSION:

La mission de coordination SSI a pour but d'assurer le respect des règles générales fixées par la NFS 61-931, soit :

  • De définir les besoins de mise en sécurité et de choisir la catégorie du SSI.
  • D'organiser le SSI
  • D'assurer la compatibilité technique et fonctionnelle des différents éléments qui composent le SSI
  • De vérifier le respect des règles d'installation
  • De procéder à la réception technique du SSI avant mise en service du matériel.
  • De constituer le Dossier d'identité du SSI.

Elle est exercée dans le cadre des textes réglementaires et normatifs applicables à l'établissement.

 

 

 

CONTENU DE LA MISSION:

 

La mission de coordination SSI est contituée de 3 phases.

 

LA PHASE CONCEPTION

Conformément à la norme NFS 61-931, le coordinateur participe à l'analyse des besoins de sécurité et établit :

 

  • Le CONCEPT DE MISE EN SECURITE: document décrivant les principes généraux de mise en sécurité de l'établissement en tenant compte des spécificités de l'opération, des demandes du maître de l'ouvrage et des exigences réglementaires,

 

  • Le CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL DU SSI: document comprenant au minimum les informations suivantes
    • La catégorie du SSI,
    • L'organisation des zones (ZD et ZS),
    • La corrélation entre les ZD et ZS,
    • Le positionnement des matériels centraux et déportés éventuels ainsi que les modalités de l'exploitation de l'alarme (restreinte, générale, générale sélective),
    • Les alimentations de sécurité (AES, APS) et leurs conditions d'implantation,
    • Les constituants du SSI en indiquant le mode de fonctionnement des DCT et les options de sécurité des DAS,
    • Le principe et la nature des liaisons,
    • La procédure de réception technique du SSI.

 

Durant cette phase, le coordonnateur SSI

  • Participe aux réunions de mise au point technique avec la maîtrise d'oeuvre et veille à la cohérence entre les prescriptions techniques du dossier, les avis émis par les autorités compétentes et les avis formulés par le bureau de contrôle technique,
  • Analyse le dossier Projet et remet le rapport d'examen correspondant.


LA PHASE RÉALISATION

Le coordonnateur intervient durant la réalisation des travaux

  • Pour assurer les mises au point techniques avec les entreprises concernées sur les détails de mise en oeuvre des constituants du SSI et sur le traitement de l'interface entre les différents matériels installés par les corps d'état,
  • Pour organiser des réunions de coordination SSI. Il préside ces réunions auxquelles participent les entreprises concernées par les équipements constitutifs du SSI.
  • Il est destinataire, pour examen par ses soins, des plans d'exécution des entreprises,
  • Il collecte les fiches d'essais fonctionnels et les procès verbaux justificatifs de la conformité aux normes des matériels installés par les entreprises,
  • Les avis et compte rendus de réunion émis par le coordonnateur durant sa mission sont adressés au maître d'ouvrage avec copie à la maîtrise d'oeuvre.


LA PHASE RECEPTION

Conformément à la norme NFS 61-932 le coordonnateur organise la réception technique du SSI. Pour cela :

  • Il collecte les fiches d'autocontrôle des essais effectués par les entreprises sur les installations participant à la réalisation du SSI et valide leur contenu,
  • Il organise la visite de réception technique du SSI en présence des représentants du maître d'ouvrage ou de l'utilisateur, de la maîtrise d'oeuvre et des entreprises,
  • Il dirige la visite de réception technique et dresse le rapport de réception technique correspondant,
  • Il établit le dossier d'identité du SSI par la mise à jour de l'ensemble des informations collectées au cours des travaux.

 

Afin de permettre la réception du S.S.I. ainsi que son exploitation future, le dossier technique dénommé "Dossier d'Identité du S.S.I." doit être établi par la personne chargée de la coordination.

 

Ce dossier est par nature évolutif, Il doit être tenu à jour des éventuelles modifications faites sur l'installation et prendre en compte les éventuels relevés correctifs qui pourraient être notés lors des opérations de maintenance (cohérence des repérages par exemple).

 

Ce dossier dont l'importance n'échappe à quiconque, constitue pour l'avenir un ensemble de documents indispensables aux interventions ultérieures qu'elles soient liées à la maintenance ou aux vérifications réglementaires.

 

A ce titre, la Direction unique, responsable de la sécurité visée à l'article R. 123-21 du règlement de sécurité, et le responsable de la maintenance devront veiller à le compléter, en mesure des moyens dont ils disposent.

 

Ce dossier d'identité doit être constitué conformément au chapitre 14 de la norme NFS 61932 de décembre 2008

 

Le coordonnateur participe à la visite de la commission de sécurité où il présente le dossier d'identité et argumente les choix techniques retenus pour l'opération.

 

 

QUAND DOIT INTERVENIR LE COORDONATEUR SSI ?

 

Malheureusement de nombreuses missions commencent alors que les entreprises ont déjà été nommées voire même ont commencées les travaux.

Le coordonnateur SSI doit alors examiner les CCTP et donner un avis sur tous les documents EXE. Le cahier des charges est ensuite rédigé et envoyé à la maitrise d'oeuvre et à la maitrise d'ouvrage qui mesure le décalage avec ce qu'ils ont prévu...

Idéalement, l'expérience montre que le Coordonnateur S.S.I. doit être nommé dès l'origine du projet.

 

En tout état de cause, le cahier des charges SSI de la phase Conception doit être réalisé pour le DCE.

 

Ainsi les entreprises connaissent dès le départ l'intégralité des composants du Système de Sécurité Incendie et leurs intéractions. Il n'aura donc pas de mauvaises surprises.

 

 

QUI PEUT ETRE COORDONATEUR SSI ?

 

A ce jour aucun texte ne définit les compétences minimales requises pour assurer de telles fonctions.

Toutefois il est clairement établi que celle-ci relève de la maîtrise d’œuvre. La conséquence est que Les organismes de contrôle ne peuvent pas réaliser ces missions.

Ceci a d’ailleurs été confirmé par la Commission Centrale de Sécurité du 4 Mars 2004. De plus la CCS à limiter la possibilité pour les filiales des organismes agrées de faire de la Coordination SSI dans la circulaire du 4 mars 2009.

Une formation mise en place par le CNPP a permis après un examen de fin de session, d'établir une attestation de compétence de Coordonnateur S.S.I. reconnue par la profession.

Elle n'est toutefois pas exhaustive et ne présente aucun caractère obligatoire.

S'il n'existe pas de profil type du Coordonnateur S.S.I., on peut toutefois indiquer que cette fonction transversale de la construction nécessite des compétences certaines dans les domaines suivants :

  • Les normes S.S.I., ceci afin de pouvoir en permanence assure le maître d'ouvrage de la qualité des produits installés et de la cohérence de leur installation.

 

  • La réglementation en matière de sécurité incendie : non que le Coordonnateur soit le garant du respect des règles de sécurité dans le cadre de cette mission mais parce que la mise en sécurité d'un bâtiment découle de l'application de ces règles

 

  • Une capacité d'écoute : en effet, le Coordonnateur S.S.I. devra être à l'écoute du maître d'ouvrage afin de définir le système de sécurité incendie réglementaire qui sera le plus adapté aux contraintes d'exploitation du maître d'ouvrage ; Ceci afin d'éviter que les activités opérationnelles du maître d'ouvrage soient freinées par un système de sécurité incendie inadéquate.

 

  • Une capacité de dialogue : sa fonction transversale l'amènera sans arrêt à jouer un rôle de " traducteur " entre le maître d'ouvrage, la commission de sécurité, le bureau de contrôle, les entreprises de climatisation, les entreprises de désenfumage, les entreprises de menuiserie, les entreprises de courants faibles, les entreprises de matériels qui ont chacun un dialogue propre à leur activité et des contraintes souvent antinomiques.

CONSULTANT SURETE

 

Parmi les diverses menaces qui pèsent en permanence sur un établissement industriel ou commercial (incendie, risques technologiques majeurs, pollution…), il en est certaines qui découlent directement de la malveillance ou de ces conséquences et dont on est sur qu’elles ont été provoquées sciemment dans le but de nuire à l’entreprise.


Il est donc particulièrement important de procéder à une analyse de vulnérabilité de l’entreprise afin de pouvoir opposer des parades à des actions violentes (attentat, sabotage, vol…)  insidieuses ou pernicieuses et ainsi, par voie de conséquence, assurer la protection de votre patrimoine.


CoFoSIS vous propose d’établir un diagnostic d’entreprise afin de mettre en évidence les faiblesses, les points de convoitise, les pôles d’intérets divers et la localisation de l’origine des menaces :

  • Audit de sûreté, entrisme, test;
  • Audit de vulnérabilité;
  • Gestion et assistance à la gestion de projet de sécurisation de site;
  • Contrôle d’accès (conception, assistance, cahier des charges fonctionnel et technique, réception, formation et information utilisateurs)
  • Assistance et conseil à Maître d’ouvrage;
  • Création de cahier de charges fonctionnelles et techniques:
                   o Gardiennage
                   o Télésurveillance
                   o Détection intrusion
                   o Contrôle d’accès
                   o Radio communication
  • Création de procédures, de consignes.



CONSULTANT SECURITE INCENDIE


 

 

Cette activité s'adresse aux entreprises industrielles et commerciales afin de suivre et d'améliorer leurs conditions de sécurité.

 

Visites périodiques de prévention et de conseil incendie recommandées pour les propriétaires, exploitants, responsables ou mandataires
d'Etablissements Recevant du Public (ERP), chefs d'établissements industriels ou commerciaux en exploitation qui désirent connaître le niveau de sécurité contre les risques d'incendie de leurs établissements au regard de la réglementation applicable.


Permettre aux responsables d’établissements de mettre en adéquation les installations et équipements de sécurité incendie avec les réglementations et normes en vigueur.


L’audit sécurité a pour objectif de mettre en évidence les écarts par rapport à un référentiel ou des exigences réglementaires.



CoFoSIS accompagne les entreprises qui ont choisi de faire de la sécurité un investissement pour l’avenir :

  • Mission de conseil en prévention sécurité incendie dans tous types d’établissements;
  • Accessibilité aux personnes en situation de handicap ;
  • Audit de conformité incendie ;
  • Conseil post audit ; 
  • Propositions de solutions adaptées ;
  • Préparation et assistance aux commissions de sécurité ;
  • Aide à la tenue et au suivi des registres de sécurité ;
  • Rédaction de consignes générales et particulières ;
  • Suivi annuel des documents administratifs, possibilités contrôles inopinés, réalisation d’exercice d’évacuation;
  • Assistance à maître d’ouvrage ;